Rénovation énergétique : Un immense succès pour MaPrimeRénov’

Rénovation énergétique : Un immense succès pour MaPrimeRénov’

Instauré en 2020, MaPrimeRénov a vu ses conditions d’éligibilité élargies le 1er janvier 2021. Cela a eu pour conséquence une forte augmentation du nombre de dossiers. Le gouvernement s’est engagé à satisfaire tous les demandeurs éligibles.

 
 
 

RAPPELS SUR MAPRIMERÉNOV’

 

MaPrimeRénov’ est un dispositif d’incitation à la rénovation énergétique mis en place le 1er janvier 2020. Il s’agit d’une prime versée aux propriétaires de biens immobiliers pour les aider à réaliser des travaux visant à améliorer la performance énergétique de leurs logements : chauffage, isolation thermique, ventilation,…

 

Si un propriétaire est éligible, il recevra cette aide financière quelques jours après avoir déposé la facture de ses travaux sur le site MaPrimeRénov’.

 

Ce dispositif a évolué au 1er janvier, devenant plus accessible et plus intéressant :

  • Il est désormais également ouvert aux copropriétés, et plus seulement aux propriétaires occupants. Les propriétaires bailleurs pourront eux aussi en bénéficier à partir du 1er juillet ;

  • Il n’y a plus de plafonds de ressources à ne pas dépasser pour en bénéficier ;

  • En plus de l’aide de base, un bonus est attribué si les travaux permettent d’améliorer fortement les performances énergétiques du logement concerné.

 

Pour en savoir plus, lisez notre précédent article qui présente en détail MaPrimeRénov’.

 
 

UNE FORTE AUGMENTATION DES DEMANDES POUR MAPRIMERÉNOV’ EN 2021

 

Suite à ces modifications, le nombre de demandes pour MaPrimeRénov’ a explosé au début de l’année 2021.

 

Fin avril, Emmanuelle Wargon, la ministre déléguée en charge du Logement, indiquait que 221 000 dossiers avaient été déposés depuis le 1er janvier, soit déjà plus que les 200 000 déposés pour toute l’année 2020 !

 

Les demandes devraient encore augmenter à partir du 1er juillet, quand les propriétaires bailleurs pourront également bénéficier de ce dispositif.

 

Le gouvernement prévoit un total de 800 000 demandes en 2021, « soit le double de l’objectif fixé » précise Emmanuelle Wargon.

 
 

IL EST ENCORE POSSIBLE DE BÉNÉFICIER DE MAPRIMERÉNOV’ !

 

Devant cet immense engouement pour MaPrimeRénov’, la question s’est vite posée de savoir ce qui arriverait quand le budget d’1,655 milliards d’euros alloué à l’origine à ce dispositif serait utilisé. Cela devrait arriver bien plus vite que prévu, Emmanuelle Wargon ayant notamment précisé que 400 millions d’euros avaient déjà été dépensés entre le 1er janvier et la fin avril.

 

Mais comme l’avait fait le ministre de l’Économie Bruno Le Maire le 10 mars dernier, en assurant que le gouvernement continuerait à « alimenter le dispositif » en cas de dépassement du budget initialement alloué à MaPrimeRénov’, Emmanuelle Wargon a garanti que le dispositif serait « financé à hauteur des besoins ».

 

Autrement dit, l’enveloppe budgétaire de MaPrimeRénov’ sera augmentée autant qu’il sera nécessaire de le faire pour financer tous les dossiers qui seront acceptés en 2021.

 

Certaines sources évoquent un ajout d’1 milliard d’euros au budget, mais qui seraient prélevés dans les sommes non utilisées par des dispositifs moins populaires.

 

En effet, MaPrimeRénov’ n’est qu’un élément du plan de relance dévoilé par le gouvernement en septembre 2020 et qui bénéficie d’un budget total de 100 milliards d’euros. Certaines sommes non dépensées parmi cette immense enveloppe pourraient donc être réattribuées à MaPrimeRénov’, afin de ne léser aucun demandeur potentiel.

 

Donc pas de panique si vous n’avez pas encore lancé vos travaux de rénovation énergétique : MaPrimeRénov’ n’est pas près de disparaître !

 

Il est d’autant plus conseillé de réaliser des travaux quand on sait que le gouvernement lutte activement contre les passoires thermiques. Il n’est en effet plus possible d’augmenter le loyer de ces logements aux faibles performances énergétiques, qui seront bientôt interdits à la location.

 
 

LES CHIFFRES-CLÉS DE MAPRIMERÉNOV’

 

  • Prime moyenne : 2 715 € ;
  • Taux de refus : 6 à 7 % (travaux non éligibles) ;
  • Délai moyen de versement de la prime : 15 jours (si le dossier est complet) ;
  • Principales utilisations de la prime : amélioration ou remplacement du système de chauffage (55 %), travaux d’isolation (34 %) ;
  • Taux de satisfaction : 90 % ;
  • 71 % des bénéficiaires ont déclaré qu’ils n’auraient pas effectué leurs travaux de rénovation énergétique sans MaPrimeRénov’ ;
  • Typologie des demandeurs : 38 % de foyers très modestes, 21 % de foyers modestes, 36 % de revenus intermédiaires et 5 % de ménages aisés.

 

Pour rappel : les demandeurs aux revenus les moins élevés bénéficient des aides les plus importantes. Ainsi, pour les ménages les plus modestes, MaPrimeRénov peut couvrir jusqu’à 90 % de leurs travaux de rénovation énergétique.

 
 
———

Vous souhaitez obtenir d’autres conseils et informations sur le secteur immobilier ? Rendez-vous sur notre blog et abonnez-vous à notre page Facebook, à notre compte LinkedIn et à notre newsletter !

 

Vous avez aimé cet article? Partagez-le